Des normes peu fiables! 1


Merci de partagerShare on Facebook2Share on Google+0Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Pin on Pinterest0

Les normes que la réglementation demande de respecter

concernant la potabilité de l’eau ne sont plus adaptées à

l’économie agrico-industrielle de notre temps et à ses effets

sur la nature...

  • Pas de prise en compte de l’effet dit « cocktail »

Combien de types de polluants transportent l’eau ? 10, 100, …

10000… Il est impossible de savoir à ce jour. Ce que l’on sait

d’un point de vue scientifique c’est qu’il existe un effet de synergie

entre ces polluants, mais ce qui reste à découvrir ceux sont les

conséquences sur notre santé !

  • Effets de doses

On ne sait pas quoi, mais aussi on ne sait pas combien ! On parle

de trace, de micro traces de résidus médicamenteux, hormonaux,

ou d’hydrocarbures, de pesticides, de métaux lourds…

A quel niveau de doses est assurée la qualité de l’eau?

  • Transformation des contaminants

La plupart des polluants dont on ne connait pas le nombre exact

dans l’eau se modifient. Ils deviennent des métabolites qui ne

sont pas pris en compte par les normes.

  • Question sur la pertinence des normes

Une eau est dite conforme quand bactériologiquement elle ne

contient pas de bactéries fécales. Le Docteur Claude Danglot

(30 années d’études sur l’eau) a montré que la plus part du

temps, les eaux du réseau  contiennent bon nombre de bactéries

non pathogènes (non créatrices de maladie). Mais, elles sont

porteuses des gènes d’antibiorésistances qui sont responsables

des quelques milliers de morts dues aux maladies nosocomiales

dans les hôpitaux français.

  • Les mesures de références

Le seuil acceptable de pesticide pour une « potable » est

de 0,1 ug/litre. Au dessus de ce seuil l’eau n’est pas conforme

d’un point de vue sanitaire. Lors de la création de la norme, il a

été pris 0,1 ug/l comme référence de seuil car la sonde de calibrage

ne pouvait descendre en dessous de ce chiffre! Aussi, cette norme

n’est pas en lien avec les effets que peuvent avoir 0,1 ug/l  de

contaminants sur notre santé !!!

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Des normes peu fiables!

  • Virtual server

    Un robinet mal ferme est certes une negligence, mais parfois le robinet est bien ferme et il goutte tout de meme. Vetuste, materiel de mauvaise qualite ou entartrage ? Dans tous les cas ce sont des seaux d’eau qui sont perdus chaque jour. Sans oublier les fuites de chasse d’eau dans les toilettes ou ce sont l’equivalent de baignoires entieres qui sont gaspillees chaque jour