Comment fonctionne un château d’eau ?`


Merci de Partager
Chateau d'eau
Château d’eau

Les châteaux d’eau sont des constructions qui permettent d’entreposer l’eau
à des fins de distribution en masse. L’eau est entassée au sommet, de manière
à pouvoir la distribuer sous pression. Ce principe de conservation et de distribution
est aujourd’hui utilisée comme réserve tampon entre le débit d’eau demandé
par les abonnés et le débit fourni par les stations de pompage ou comme réserve
pour les cas d’incendie et de manque d’eau. Un système qui allège la tâche aux
pompes et évite d’avoir à les démarrer régulièrement. Dans cet article, nous faisons
un focus sur le fonctionnement des châteaux d’eau.

Fonctionnement à proprement dit

Les châteaux d’eau ont un fonctionnement assez simple. L’acheminement de l’eau
se fait du point d’eau (source, dérivation de ruisseau) au réservoir. Si le point d’eau
a une altitude inférieure à celle du réservoir, on se sert des pompes pour élever
le niveau de l’eau jusqu’au niveau du réservoir. Pour la distribution, l’eau emmagasinée
dans le réservoir est acheminée 
vers les réseaux gravitaires qui se chargent ensuite
de son transport vers les habitations.

L’intérieur d’un château sonne creux. Il est constitué de robinets, de grandes
canalisations qui montent jusqu’aux cuves et de grandes échelles (généralement
de 15m) qui permettent l’accès à l’eau stockée dans le réservoir.

Niveau architecture, les châteaux sont constitués d’un fût cylindrique d’une hauteur
de 12m et d’un diamètre de 7m. Le tout est coiffé d’une cuve et couronné par un dernier
niveau de 2m de hauteur. Les parois de ce niveau sont légèrement en ressaut par
rapports aux parois de la cuve de manière à dissimuler une plateforme.

Contrôle et régulation des flux

En général, les châteaux d’eau contiennent en moyenne un million de litres d’eau
(1000 m3). Mais les plus grands édifices peuvent contenir plusieurs dizaines de millions
de litres. La régulation et le contrôle des flux se fait grâce à l’installation de compteurs
et débitmètres à l’entrée et à la sortie. Ceux-ci permettent de mesurer les flux d’eau
en entrée et en sortie. Les résultats relevés traduisent souvent un débit important
en journée, moment où les habitants de la ville utilisent le plus d’eau avec un pic en fin
de journée, moment où l’ensemble des usagers rentre à la maison. Ainsi, si vous
disposez d’environ 16.000 habitants dans une ville, vous aurez un débit moyen d’environ
120 m3/h en journée et 12-18 m3/h dans la nuit. La survenue d’un débit trop important
la nuit traduit généralement la présence de fuites dans le réseau de distribution.

La régulation se fait également sur l’ensemble du réseau de distribution. En effet,
l’avènement des nouvelles technologies, a permis d’équiper les réservoirs aériens
et enterrés de stations locales automatisées. Lesquelles stations permettent de réguler
les flux entrants et sortants en fonction des besoins et d’alerter sur les cas de débit
anormaux.

Qui s’occupe de la gestion de ces châteaux ?

La gestion des châteaux et la distribution de l’eau sont confiées aux collectivités
territoriales (syndicats inter-communaux, municipalités, etc.). Le mode de gestion
peut être direct, on parle alors de régie publique ou délégué à une entreprise privée.
C’est l’affermage ou la délégation de service.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.